Léon Philippet, L'Assassiné, d'après BALat et l'iconographie Google



7 vues0 commentaire