Lambert Lombard, Autoportrait, Collection du Château de Kinkempois et Wikipédia

Mis à jour : juin 25

Comme Hitchcock dans ses films, Lambert Lombard avait l'habitude de signer ses oeuvres en donnant ses traits, tantôt à l'un, tantôt à l'autre de ses personnages (voir aussi la chouette en tant que signature de Henri Blès dit Civetta).


"Ce tableau exécuté vers 1556 étonne par l'aspect moderne de la facture. On y admire une liberté de pinceau que nul artiste flamand n'avait encore obtenue au même degré. Lombard (...) n'est point de race flamande. On observe en son portrait quelque chose de plus mâle, de plus austère, de plus triste et de plus réfléchi. C'est le visage d'un penseur et d'un stoïcien." Alfred Michiels, critique d'art français, Histoire de la Peinture flamande.





30 vues
 
  • Facebook
  • LinkedIn

©2018 by MES CIMAISES. Proudly created with Wix.com